DE MOI À VOUS
TENDANCES
STYLE ET EXPRESSION GRAPHIQUE
AIDE À LA CRÉATIVITÉ
CEUX QUI M'ACCOMPAGNENT
JE ET J'AIME ÇA
CONTACT
 
JE ET J'AIME ÇA

Guillemette Schlegel


La curiosité n'est pas un défaut !
Ni l'envie de vous faire part, au gré de mon humeur et de l'actualité, des flashes d'images qui se sont imposés à moi. Répertoriés dans les dossiers de mon ordinateur ou la mémoire de mon appareil de photo, ils constituent
une manne prête à être exploitée.
La rue, une expo, un film, un salon, un voyage, un livre ou un article dans la presse seront le prétexte pour traiter d'un sujet simple ou plus complexe qui saura trouver, je l'espère, une résonance en vous.
  articles

je regarde autrement la mode et j'aime ça
l'important c'est le rose et j'aime ça
Je pédale à Amsterdam et j'aime ça
je brode un peu et j'aime ça
je dis chapeau et j'aime ça
Je suis en retard et j'aime ça
je m'arrête à Anvers et j'aime ça
j'atterris au Vietnam et j'aime ça
je m'indigne et j'aime ça
Je m’emballe pour Bruxelles et j’aime ça

suivant précédent

 

je brode un peu et j'aime ça
18.04.2014
« …Lorsqu‘elle travaille, Jeanne se transforme en une créature incroyablement maîtrisée, dont l’habileté concentrée, la minutie déliée ensorcelle ceux qui ont eu l’occasion de la voir à l’ouvrage. Elle est capable de fabriquer neuf cents pièces de coucous en une seule journée. Sous ses doigts apparaissent d’innombrables roses thé à l’opulence de laitues, dont la houle des pétales explose, entachée d’un scintillement de sang, de groseille. Elle invente des grappes, des hampes et des épis, des ombelles et des capitules, plus beaux et plus vrais que les vrais… ».
Le dernier roman d’Angélique Villeneuve, « les Fleurs d’hiver » m’a enchantée. L’auteure nous embarque en octobre 1918 chez Jeanne, jeune ouvrière fleuriste, lorsque son mari rentre du Val de Grâce, gueule cassée…
Ecrits d’une main de maître, les mots d’Angélique Villeneuve se télescopent, s’étirent, s’affrontent, piquent du nez et rebondissent, dans une cadence qui suit la main de Jeanne, les babillements de sa fille Léonie, le mutisme de Toussaint revenu de l’enfer.
Mais au fait, combien sont-elles et qui sont-elles donc, toutes ces Jeanne d’aujourd’hui qui travaillent d’arrache-pied pour réaliser broderies, dentelles, soufflets, plissés, ruchés d’exception, modernes et complexes à la fois ? Les défilés de l’hiver 14-15 m’ont encore une fois clouée au sol. Tant de travail réalisé, tant de passion à servir la cause de la belle ouvrage.
On les porterait bien volontiers aussi sous les feux de la rampe, non ?

Les Fleurs d’hiver, Angélique Villeneuve, Éditions Phébus.



 
 
Guillemette Schlegel, Directrice artistique
 
GUILLEMETTE SCHLEGEL, DIRECTRICE ARTISTIQUE
T +33 (0)7 70 92 74 64
EMAIL :
schlegelguillemette@gmail.com
crédits & mentions légales